Les 5 erreurs à ne pas commettre quand on achète un bien immobilier

Publié le : 14 juillet 20223 mins de lecture

Lorsque vous ne connaissez rien à l’immobilier, vous ignorez également qu’acheter un bien peut être une affaire difficile. Lorsqu’un grand montant d’argent est en jeu, vous devez rester vigilant. Ainsi, vous évitez de vous retrouver dans de graves problèmes financiers. Il est possible de faire des erreurs lors de l’achat d’un bien immobilier, surtout quand il s’agit de la première fois. Découvrez les 5 erreurs à éviter lorsque vous achetez un bien :

Se lancer trop vite

Lors de votre première visite, il est nécessaire de savoir calmer votre enthousiasme, ce qui va vous permettre de mieux balancer le pour et le contre de l’opération. La propriété, est-elle suffisamment spacieuse pour accueillir vos amis ? A-t-elle les commodités que vous souhaitez à l’origine ? Quelle est l’étendue des travaux à effectuer ? Il est préférable de continuer à visiter d’autres biens, même si le premier visité répond pleinement à tous vos besoins et attentes. Généralement, il est recommandé de faire une visite d’au moins 3 propriétés avant de finaliser votre achat. Cette action peut vous permettre de comparer et de confirmer votre choix.

Ne pas considérer l’environnement du bien immobilier

Vous n’achetez pas simplement un bien, mais aussi une communauté grandissante, une copropriété potentielle et des voisins. Pour éviter les regrets, il faut bien vérifier l’état du bien (de la façade, des murs, des parties communes). Informez-vous également sur l’air de la copropriété, surtout si vous envisagez d’acheter un appartement. Si nécessaire, visitez le secteur et ses alentours plusieurs fois, pour être au courant de chaque nuisance possible. Rendez-vous également à la commune pour demander des informations sur le terrain.

Ne pas estimer les coûts supplémentaires et les frais liés à la revente

Avant d’acheter un bien immobilier, il ne faut pas oublier les coûts supplémentaires qui peuvent s’ajouter à votre facture. Voici quelques exemples de frais annexes : la taxe foncière, frais d’agence ou frais de notaire, le coût des rafraîchissements, les frais de déménagement, etc. Il se peut que vous ne soyez pas le dernier propriétaire du bien que vous achetez. En effet, la plupart des primo-accédants procèdent à une revente de leur bien immobilier après 7 ans.

Même si vous trouvez la propriété idéale, vous ne pouvez pas l’acquérir sans l’argent nécessaire. Sachez que les conditions des banques, pour la demande de prêts immobiliers, sont aujourd’hui de plus en plus difficiles à satisfaire. Pour avoir plus d’informations sur le sujet, vous pouvez approcher ces établissements financiers.

Plan du site